07 Dec “Bofido” The Invisible Woman

In traditional Wodaabe culture, when a woman has her first child, she returns to live with her parents for three months prior to giving birth and remains there until the child’s third birthday.  During that time, the woman is not allowed to leave her parents’ house and the only clothing she may wear is a black piece of fabric tied around her waist.  She will not see her husband during that time, and her husband will not even meet his firstborn child until after his or her third birthday.  This tradition, called “Bofido,” is important to Wodaabe culture, and women who do not adhere to this tradition are not respected within their village.

    • Pray that the Gospel of Jesus Christ would spread throughout Wodaabe villages.
    • Pray that as believers pursue Christ, they will work together to raise their children to love the Lord.  Pray that Christian men will love and value their wives and joyfully welcome their children.

Dans la culture traditionnelle Wodaabe, lorsqu’une femme met au monde son premier enfant, elle rejoint ses parents trois mois avant son accouchement et reste là-bas auprès d’eux jusqu’au troisième anniversaire de la naissance de l’enfant.  Pendant cette période, la femme n’est pas autorisée à quitter la maison de ses parents et son habit se résume en un bout de tissu noir qu’elle porte autour de ses entrailles. Elle ne verra pas son mari tout au long de cette période et en ce qui concerne le mari, ce n’est que lorsque cet enfant (premier-né) aura trois ans qu’il pourra enfin le voir. Cette tradition, appelée “Bofido,” revêt une grande importance dans la culture Wodaabe, et les femmes qui ne s’y conforment pas ne sont pas respectée dans leur village.

• Priez pour que l’Evangile de Jésus-Christ se répande à travers les villages Wodaabe.

• Priez pour que pendant qu’ils poursuivent leur marche avec Christ, les fidèles puissent travailler ensemble pour élever leurs enfants de façon à ce qu’ils puissent aimer le Seigneur.  Priez pour que les hommes Chrétiens puissent aimer et valoriser leurs femmes et accueillir joyeusement leurs enfants.

Read More